« En communion dans la douleur »

Au lendemain du drame du 9 août, le curé de la paroisse Montfort-sur-Sèvre, le père Jean Borderon a adressé un message aux fidèles de celle-ci et aux habitants de Saint-Laurent-sur-Sèvre.

 

Nous avons appris la mort cruelle du Père Olivier Maire. Quel choc ! Qui ne le connaissait pas ?

Il rendait bien des services aux paroisses avec ses confrères montfortains ; il était connu pour sa bonté souriante, sa grande culture, ses concerts d’orgue, ses visites de la Maison longue et sa simplicité d’approche.

Il a sans doute été victime de son sens de l’accueil et de l’hospitalité. Toute personne n’a-t-elle pas droit à un soutien ?

Au nom de la paroisse, j’exprime ma communion dans la douleur à sa famille terrestre comme à sa famille spirituelle – Fille de la Sagesse, Frères de Saint Gabriel, Pères et Frères montfortains…- et je m’associe à cette grande épreuve qui marque profondément la région. C’est une immense tristesse.

Je veux prier pour le Père Olivier : qu’il repose en paix dans la lumière et la Vie. Que son sacrifice nous incite à l’accueil et à la bienveillance d’abord.

Je prie pour ses frères religieux, de Saint Laurent et d’ailleurs. Père Olivier était leur responsable provincial (France). Un grand vide se fait pour eux. Que le Seigneur les accompagne pour renouveler, dans cette épreuve, leur sens missionnaire par la présence au peuple de Dieu.

Je prie pour le présumé coupable, pour les habitants de son pays, le Rwanda. La terrible tragédie des années 90 a tué tellement de personnes… Ne nous laissons pas aller à la division, à l’opposition les uns aux autres. Les conséquences sont terribles. Ayons des propos de communion et de partage.

Je prie pour chacun de nous. Soyons dignes du message que nous laisse Père Olivier : accueil, bonté, fraternité. C’est aussi celui de l’évangile auquel il avait consacré sa vie.

Aujourd’hui, fête de Saint Laurent, diacre et martyr, Jésus nous dit dans l’évangile : « Le grain de blé tombé en terre disparaît, mais c’est pour porter beaucoup de fruits. » Prions pour la fécondité mystérieuse d’un tel sacrifice.

Jean Borderon, curé de Montfort-sur-Sèvre