Proudly created with wix.com

VIVRE LE SACREMENT DE L’ONCTION DES MALADES......
..........LE SACREMENT DE LA TENDRESSE DE DIEU.

L’existence de la souffrance est une des grandes questions posées à la conscience des hommes : elle est parfois perçue comme un scandale. La maladie est l’une des formes de la souffrance. Elle rappelle que la condition mortelle est une dimension de la vie humaine.

Jésus Christ est venu partager notre condition humaine. Il a rencontré les malades pour leur dire qu’ils étaient aimés de Dieu. Il a refusé qu’ils soient mis à l’écart. Par lui, nous savons que le malade n’est jamais abandonné de Dieu. « Je suis venu non pour les justes et les bien bien portants , mais pour les malades et les pécheurs. »

L’Église a pour mission de rappeler cet amour de Dieu pour les malades, tous ceux qui souffrent. Le sacrement de l’onction des malades est le signe que le Christ continue aujourd’hui d’offrir sa tendresse, de donner la force de l’Esprit...

Le Service Évangélique des Malades (S.E.M.) vous propose de vivre ce sacrement au cours d’une célébration eucharistique. Il sera pour vous une force et un réconfort... Il sera aussi le témoignage de foi de la communauté chrétienne. Elle est à l’image des ces hommes qui portent le paralytique aux pieds de Jésus. (Marc 2, 1-12)

Une équipe paroissiale est attentive aux malades et personnes âgées. Au nom de la communauté chrétienne, une personne de l’équipe leur rend visite à la maison ou à la maison de retraite. Si une personne malade ou âgée désire une visite, se faire connaître aux prêtres, au diacre.

Contact : Mme Marie France BONNAUD - 02 51 52 82 33

Mme Jacqueline ANONIER - 02 51 00 12 19


Un SACREMENT (1) est destiné aux personnes malades ou âgées :
 

L’ONCTION DES MALADES


Ne pas hésiter à en faire la demande auprès du prêtre

(1) VIVRE LE SACREMENTS DES MALADES


Qui peut recevoir le sacrement des malades.

  • Il n’est pas destiné simplement à ceux et celles qui sont en fin de vie. Toute personne atteinte d’une maladie grave... Toute personne qui doit vivre une intervention chirurgicale importante... Le malade a besoin de la force de Dieu pour traverser cette épreuve.

  • Les personnes qui ont un grand âge et qui sentent les forces physiques faiblir... Ce peut être aussi à l’occasion de l’entrée en maison de retraite...

  • Des personnes très fragiles au niveau psychologique peuvent le demander.

Ce sacrement peut être reçu plusieurs fois... par exemple quand la situation du malade ou de la personne âgée se dégrade d’une manière importante.

Recevoir ce sacrement, c’est une démarche de foi.

  • Le chrétien en vivant ce sacrement fait un acte de foi (2) en l’amour de Dieu... Dans ce sacrement, il est touché par la grâce du Seigneur et ainsi il devient habité par la paix de Dieu. Il pourra alors témoigner auprès des siens, autour de lui de cet amour dont il a bénéficié.

  • Par ce sacrement, le malade, la personne âgée s’unit au Christ souffrant. Comme dit l’apôtre Paul : « En ma personne, je complète ainsi ce qui manque encore aux souffrances du Christ pour son Corps qu’est l’Église. » Col 1, 24

  • La communauté chrétienne en célébrant ce sacrement avec les malades et les personnes âgées témoigne qu’ils sont partie prenante de la communauté. « Si une partie du corps souffre, toutes les autres souffrent avec elles. » 1 Co 12,26


A qui vous adresser ?

  • Vous pouvez le dire à la personne du Service Évangélique des malades qui vous a donné cette feuille.

  • Marie-France BONNAUD - Tél 02 51 82 82 33

  • Jacqueline ANONIER - Tél 02 51 00 12 19

  • Vous pouvez aussi le dire à l’Abbé Alphonse LIMOUSIN au presbytère de l’Hermenault. (Tél 02 51 00 14 22)

(2) Acte de Foi (Ne me lache pas Seigneur)

 

Ne me lâche pas, Seigneur!

Seigneur, Dieu de tendresse

Toi, dont j'ose de moins en moins parler,

Toi que je pressens de plus en plus

Au-delà de tout ce que j'ai entendu dire de toi

Toi que nulle pensée et aucun mot ne peuvent contenir,

Toi qui es l'aube, le crépuscule et le terme de ma vie,

Écoute ma prière....

Si le doute m'assaille, éclaire moi, Seigneur

Si l'approche de la mort m'angoisse, apaise moi, Seigneur

Si la maladie éprouve mon corps, fortifie moi, Seigneur

Si la solitude attriste mon cœur, visite moi , Seigneur.

Que la mort me surprenne soudain ou s'approche lentement de moi,

Ne me lâche pas la main, Seigneur.

Accepte l'offrande des années qui me restent à vivre,

Transformes les en dernier chant d'amour et en humble prière.

Et que jusqu'à mon dernier souffle,

La lumineuse espérance de la Résurrection

Illumine ce pauvre cœur que Tu as créé pour ton éternité, Seigneur.

 

Michel Hubaut.