Édito de Novembre

 

Novembre, dernier mois de l’année liturgique A. Année liturgique qui aura été très perturbée.

Les repères que sont les fêtes liturgiques ont été bousculés :

la semaine sainte, la fête de Pâques, l’ascension, la Pentecôte, confinées, sans célébration.

Les communions reportées en octobre, inédit…

Les messes ont repris, mais avec des mesures de distanciation et le port du masque. Les églises sont limitées en nombre de place. Et pourtant la vie continue. La catéchèse a recommencé et différentes activités aussi, en prenant les précautions nécessaires.

Nos habitudes sont dérangées, certes… Mais, ne serait-ce pas une occasion de casser une certaine routine et de renouveler nos pratiques ? La fête de la première des communions a eu lieu avec beaucoup moins d’éléments festifs (processions, etc…), mais peut-être avec plus d’intériorité.

Avec l’année liturgique qui se termine et celle qui va commencer à la fin du mois, nous serons toujours dans une situation inconfortable, inédite, faite d’imprévus.

Nous sommes invités à trouver un nouvel élan pour vivre ensemble et de nouveaux repères pour vivre notre foi, notre vie en Église.

Henri Gautron

LogoDiocèse.png

 Proudly created with wix.com